Une baisse de 15% des loyers en France dans les prochaines années ?

de | 27 octobre 2015

Alors que le prix des logements en location n’a cessé de grimper depuis plusieurs années, celui-ci devrait, d’après certaines personnes, considérablement chuter dans les prochaines années. Jusqu’à moins de 15% par rapport à aujourd’hui !

Depuis plusieurs années, les investissements en tout genre deviennent de moins en moins rentables et de plus en plus de particuliers se tournent vers l’immobilier qui est un marché qui propose toujours un rendement intéressant pour les investissements. Même si il est plutôt conseillé d’investir dans l’ancien, cela reste un investissement qui garde tout son intérêt comparé aux actions, livrets ou obligations.

Chute des APL annoncées, les loyers vont suivre

logement

Alors que de nombreux investissements apparaissent comme peu rentables en 2015, l’immobilier, lui, offre toujours un rendement satisfaisant pour les particuliers qui se tournent de plus en plus dans cette direction. Acheter un appartement et le mettre en location n’est pas sans risque, mais c’est un des investissements les plus intéressants à l’heure d’aujourd’hui. Toutefois, cela pourrait changer dans les années qui viennent avec une baisse des loyers annoncées à près de 15%.

Effectivement, l’obtention des aides au logement, les APL, doivent se durcir dans les années à venir et ainsi, les prix des logements en location devraient le ressentir. D’après Benjamin Nicaise, président de Cerenisimo, « Il n’y aura pas de choc brutal, mais il est inévitable que les aides au logement soient progressivement grignotées ». Ainsi, on peut s’attendre à ce que les loyers baissent sensiblement d’environ 15% dans les années à venir.

Il précise aussi qu’il vaut mieux investir dans l’immobilier ancien où les prix au mètre carré sont de 35 à 40% moins chers que dans le neuf. Car le neuf deviendra de l’ancien en à peine dix ans et la valeur vénale chutera rapidement dans les premières années après sa construction.

Voilà une nouvelle qui réjouit déjà les locataires, mais peut-être un peu moins tous les particuliers qui souhaitaient investir à l’avenir dans l’immobilier. Il parait clair que ceux qui le souhaitaient devront en tout cas le faire sur de l’ancien et pas du neuf !