Crédit immobilier, peut-on demander son crédit à l’étranger ?

de | 8 juillet 2017

Pour les citoyens européens, il est tout à fait possible de faire une demande de crédit à l’étranger.

Ainsi, il vous suffit de choisir un établissement bancaire implanté dans l’un des pays de l’Union européenne et de tenir compte des lois qui caractérisent les crédits et celles qui sont destinées à la protection des emprunteurs.

Quel dossier fournir pour un crédit à l’étranger ?

Quel que soit le pays de votre choix, la procédure de demande de crédit est toujours la même dans les pays européens.
Ainsi, vous allez faire une demande en ligne ou appeler la banque de votre choix si vous parlez leur langue.

Et parce que vous êtes un étranger, il vous faudra présenter des garanties fiables pour convaincre l’établissement de vous accorder un prêt. En ce qui concerne les pièces justificatives, vous allez présenter vos dernières fiches de paie, vos avis d’imposition, vos relevés de compte, soit autant de documents qui serviront à la banque pour déterminer votre taux d’endettement, calculer le montant de vos revenus réguliers et dans le besoin, consulter les fichiers de la Banque Nationale et se référer à la législation du pays qui est souvent la même dans la zone euro.

En guise de garantie, vous allez fournir à votre banque une fiche européenne d’information standardisée avec votre accord de prêt.

Emprunt à l’étranger : la loi Scrivener et le délai de réflexion

En application de la loi Scrivener, tout particulier ayant souscrit à une offre de crédit immobilier dans un pays de l’Union européenne pour acquérir un bien en France, dispose d’un délai de réflexion de 10 jours pour revenir sur sa décision avant de signer les documents.

Par la même occasion, l’organisme prêteur se doit d’indiquer sur l’offre de prêt toutes les informations concernant l’emprunt. Et même si elle est rarement appliquée par les banques, il existe également une Convention de Rome qui donne le droit aux deux parties de choisir la loi du pays qui sera appliquée dans le contrat de crédit. Si vous avez des doutes pour un emprunt immobilier, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un notaire pour les cas particuliers.

Les avantages d’un crédit souscrit en zone euro

En empruntant dans un pays de la zone euro, vous bénéficiez de nombreux avantages comme la non-application des taux de changes, ce qui n’est pas le cas avec les autres pays comme la Suisse et la Grande-Bretagne où vous risquez des effets de l’appréciation ou de la dépréciation de la monnaie.

Un prêt immobilier à l’étranger n’est pas toujours intéressant, par exemple souscrire à un crédit hypothécaire en Belgique vous proposera généralement un taux moins intéressant que pour un crédit immobilier français.

Et si vous signez pour un contrat de crédit en dehors de la zone euro, n’oubliez pas de demander une clause de réévaluation en prévision des variations de change et limiter la commission de change qui reviennent à votre banque si vous touchez des revenus en euros et que vous allez ensuite rembourser vos emprunts dans la monnaie locale qui fait l’objet de fluctuations régulières qui risquent de vous faire payer gros.

Mais quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de toujours comparer les offres de crédit à l’étranger en vous basant sur le TAEG, le taux annuel effectif global qui figure obligatoirement sur toutes les offres de crédit des banques de l’Union européenne et qui vous indique ce que va vous coûter réellement cet emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *