Faire un crédit immobilier quand on est interdit bancaire

de | 19 novembre 2016

Etre en situation d’interdit bancaire est toujours une situation difficile à gérer car les banques perdent leur confiance. Mais alors, comment souscrire un crédit immobilier dans ces conditions ?

interdit bancaire

C’est tout à fait légal de souscrire un crédit dans ces conditions

Le fait d’être en situation d’interdit bancaire impose certaines contraintes. Toutefois, ces contraintes n’impliquent pas d’interdiction de souscrire un crédit immobilier. Une personne en interdit bancaire pourra donc procéder aux différentes démarches pour monter un dossier de crédit afin d’atteindre cet objectif. Par contre, la tâche ne s’annonce pas facile car généralement une personne en interdit bancaire est considérée comme insolvable. Les banques vont donc avoir du mal à faire confiance en ce type de profil.

Gagner la confiance des banques

La première chose à faire lors de l’établissement du dossier de crédit immobilier, c’est de mettre en confiance les banques. En tant qu’interdit bancaire, vous êtes considéré comme insolvable. Il est alors possible d’inverser la situation en agissant de manière intelligente.

Par exemple, l’on sait qu’un bon niveau d’apport personnel permet de mettre les banques en confiance, car cela réduit les risques d’impayés. Si vous engagez une somme conséquente en apport personnel, cela réduit considérablement le montant que vous aurez à rembourser, et cela prouvera aux banques que même en situation d’interdit bancaire, vous disposez de moyens financiers suffisants pour assumer le remboursement d’un crédit immobilier.

Si généralement le niveau d’apport personnel est de 20 % du capital emprunté, pensez à investir plus en misant sur 30 ou 40 %. Vous pourrez alors utiliser tous les moyens pour vous procurer la somme nécessaire : demandez à vos proches ou à des tiers de vous aider, utilisez vos économies en liquide, etc.

apport personnel

Sortir de l’interdit bancaire si c’est encore possible

Il faut savoir que la situation d’interdit bancaire est encore réversible si vous réagissez au bon moment. En effet, il sera plus que nécessaire de liquider vos dettes auprès de vos créanciers, notamment ceux à qui vous avez délivré des chèques sans provision.

Vous avez alors deux possibilités : soit vous remettez de l’argent en liquide à vos créanciers en échange du chèque refusé, soit vous vous rendez à la banque et vous approvisionnez votre compte et ensuite vous demandez à vos créanciers de repasser toucher leur chèque. Une fois que toutes vos dettes seront payées, la banque enverra une note à la FCC ou Fichier Central des Chèques pour lever l’inscription dans le fichier central.

Une fois que votre fichage sera levé, les banques seront plus confiantes. Vous pourrez alors prétendre à un crédit immobilier une fois que votre dossier est propre. Ainsi, vous pourrez prétendre à de bonnes conditions de crédit lorsque vous arriverez au stade des négociations.

Des séquelles

Attention toutefois, la confiance des banques n’est pas toujours immédiate après la levée du fichage. Il faut donc que vous vous attendiez à ce que les banques soient réticentes quant au fait de vous accorder un bon taux de crédit immobilier. En effet, les anciens interdits bancaires ont même parfois du mal à trouver une banque qui leur permette d’ouvrir un compte, alors il faut comprendre que la souscription d’un crédit sur une aussi longue durée ne soit pas une tâche facile.