Les Français sont invités à franchir le cap des rénovations énergétiques

de | 23 août 2016

Le gouvernement souhaite lutter contre les dépenses importantes en matière d’énergie. Plusieurs aides ont déjà vu le jour, mais il a l’intention de déployer une nouvelle arme secrète. Il s’agit d’un passeport dédié à toutes les rénovations.

Une expérimentation valable jusqu’à l’année prochaine

Le Journal officiel a publié à la mi-Août un arrêté concernant cette disposition. L’État a collaboré avec Direct Énergie afin d’inviter tous les Français à se lancer dans de tels travaux. D’ici la fin 2017, près de 1000 passeports devraient être opérationnels dans le cadre de cette expérimentation. Il s’agit du fruit des certificats d’économie d’énergie. Les fournisseurs sont contraints de développer des concepts permettant aux habitants de réduire leurs dépenses. Ce déploiement n’est pas aléatoire, car les résultats obtenus lors de la première vague de tests ont sans doute été concluants.

Pour que les Français puissent réaliser des rénovations dans leur logement comme une isolation ou un meilleur système de chauffage, le passeport leur propose d’effectuer gratuitement un audit. Il s’agit d’une étude approfondie des lieux dans le but de pointer immédiatement les problèmes.

Étudier gratuitement les compétences de son logement

À la fin de cette enquête, quelques propositions sont partagées afin d’améliorer les performances de l’appartement ou de la maison. Cela pourrait concerner la mise en place d’une nouvelle chaudière moins gourmande, d’une isolation beaucoup plus attractive au niveau des combles et des murs ou encore du changement des menuiseries. Comme c’est le cas pour l’éco-prêt à taux zéro, seules les entreprises qui ont le label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) ont l’occasion d’intervenir dans l’habitation. Si la société ne le possède pas, le passeport ne sera pas valide et aucune aide spécifique ne pourra être obtenue.

Des bâtiments individuels construits avant 2000

Avec cet audit, les foyers pourront facilement demander un prêt pour travaux de rénovation. Ils seront en mesure d’obtenir le budget nécessaire ainsi qu’un programme de financement. Parfois, il suffit de quelques centaines d’euros pour améliorer les performances d’un logement frappé par les déperditions de chaleur ou une surconsommation de chauffage. Avec ce passeport, les Français pourront pointer immédiatement du doigt les problèmes sans débourser un centime.

Ce fonctionnement devrait surtout être identifié dans les communes qui déploient des projets dans le cadre de la transition énergétique. En ce qui concerne les bâtisses, seules celles qui ont été érigées avant le 1er Janvier 2000 devraient être ciblées par ce passeport.