Installer des ruches sur son toit d’immeuble

de | 19 mars 2016

Depuis la forte augmentation du taux de mortalité des abeilles, la France se rue de plus en plus dans l’apiculture domestique pour pouvoir contribuer à la remise à flot de ce secteur. Pour tous ceux qui désirent installer des ruches sur leur toit, que ce soit pour participer à la sauvegarde des abeilles ou pour le fun, voici quelques informations utiles.

ruches sur le toit

Pourquoi se lancer dans cette activité ?

Vouloir installer une ruche sur le toit de son immeuble est une décision peu commune. Cependant, de plus en plus de gens veulent adopter cette façon de procéder. L’idée provient généralement du fait de vouloir contribuer à la survie des abeilles en France. Il est vrai que le monde de l’apiculture traverse depuis près de 20 ans maintenant un fort taux de mortalité des colonies d’abeilles. Après de longues traques, des solutions sont présentées, mais en vain.

En parallèle à cela, l’idée d’installer sa propre ruche sur le toit de son immeuble peut également provenir de son amour pour le miel. Pouvoir tartiner avec son propre miel frais et en quantité est le rêve pour certains. De cette manière, le coût, l’accessibilité ainsi que la qualité restent très intéressants.

Finalement, pouvoir aller sur son toit en tenue d’apiculteur peut toujours s’avérer être un bon passe-temps pour ceux qui ne peuvent pas se familiariser très souvent avec la nature. Il est vrai qu’en pleine ville, une simple ruche installée sur le toit d’un immeuble peut représenter un petit coin nature qui contraste avec les brouhahas citadins.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le premier critère pour pouvoir installer votre ruche domestique est de faire attention à ne pas gêner vos voisins ou vos locataires. Une toute petite erreur de manipulation de votre part pourrait entrainer l’agressivité de vos abeilles et causer de graves conséquences. Malgré le fait que vous les dressiez chez vous, les abeilles seront toujours des insectes sauvages de nature. Aussi les ruches ne devront pas se trouver trop près d’une fenêtre de l’immeuble ou être accessibles aux visiteurs de passage

abeilles

Il est indispensable que votre installation soit éloignée des zones fréquentées pour ne pas vous faire sanctionner par le Code rural en vigueur. Chaque quartier municipal fixe ses propres distances à respecter en fonction du mode de vie de chacun. Il est donc indispensable de vous renseigner sur les informations y afférant avant de procéder à votre installation.

Que dit le monde de l’administration ?

Il n’y a pas encore de nos jours des réglementation applicable qui empêche l’installation de ruches sur le toit d’un immeuble. Un accord de propriétaire ou d’une copropriété n’est donc pas indispensable. Cependant, pour ne pas avoir de problèmes inutiles, demandez toujours l’avis à votre maire.

Souscrire une assurance est également conseillé. Elle vous permettra de vous délester de toute responsabilité civile en cas d’incident. Plusieurs formules sont à votre disposition. À vous de voir celle qui vous conviendrait le mieux.

La première obligation d’un apiculteur qu’il soit amateur ou professionnel est de déclarer son activité entre le 1er septembre et le 31 décembre de chaque année en cours. Pour cela, vous pouvez vous inscrire sur le service « Teleruches » pour faciliter la procédure.