Le marché de l’immobilier à Dijon

de | 13 mars 2015

La ville de Dijon est une localité très dynamique et qui est particulièrement ouverte à la modernité et l’urbanisme. Le marché de l’immobilier dijonnais ne connaît pas de ralentissement, il est toujours actif. Plusieurs projets immobiliers dans le domaine de la construction et de la réhabilitation y sont d’ailleurs élaborés pour rendre constamment intéressant le marché immobilier dans cette ville.

Des stratégies judicieuses pour booster le marché immobilier

dijon-immobilierPlusieurs opportunités sont créées dans la ville dijonnaise pour inciter les investisseurs et les opérateurs à s’impliquer dans le secteur immobilier. La ville de Dijon a mis sur pied un nouveau Plan Local d’Urbanisme qui conjecture la construction de 900 logements par an et ce, jusqu’en 2020. En outre, la localité a élu un nouveau quartier nommé Grand Sud qui s’implante sur une vaste étendue de 150 hectares et qui est censé avoir une capacité de 3 000 habitants et évidemment autant de logements qui répondront à une logique demande. Par ailleurs, la commune dijonnaise encourage les propriétaires à mettre dans le circuit immobilier leurs biens immobiliers qui n’ont pas d’occupants ou qui ne sont pas utilisés. Enfin les vendeurs immobiliers dijonnais bénéficient d’une certaine aide financière, ce qui ajoute au dynamisme du secteur.

Les immobiliers qui sont les plus prisés dans la ville

Les petites surfaces telles que les appartements ou encore les petits pavillons sont les types de logement qui s’écoulent le plus facilement sur le marché immobilier de la ville. Ce sont les particuliers qui effectuent leur premier achat logement qui constituent le plus grand nombre d’acquéreurs, ce qui explique ce fort engouement pour les petits appartements. Les pavillons et petits cottages sont quant à eux plus prisés des familles. Viennent après les demandes de résidences situées dans le centre et à proximité des transports en commun.

Les quartiers les plus intéressants

dijon-placeDans le centre de Dijon, les résidences de luxes plutôt chères séduisent toujours plus de familles à la situation financière aisée. L’immobilier ancien, soit les belles résidences anciennes, ainsi que les beaux appartements modernisés du centre demeurent des valeurs sûres sur le marché.

Le quartier environnant l’université est également très intéressant pour l’investissement. En effet, la perpétuelle demande de petits logements comme les studios ou petits appartements par les étudiants fait de ce quartier un bon filon toujours dynamique.

Les quartiers Victor Hugo, Darcy et Montchapet symbolisent aussi des atouts considérables pour un marché immobilier actif. De magnifiques arguments de taille tels que les grands espaces de verdure environnant ainsi que la quiétude de ces quartiers achèveront de persuader une riche clientèle.

Comme les familles modestes sont également des acteurs potentiels sur le marché immobilier, le quartier des Grésilles est tout indiqué. Les biens en plus d’être abordables sont modernisés et jouissent d’un environnement plaisant.

Le quartier de la Toison d’Or est également prisé par les familles avec des enfants scolarisés. Plusieurs écoles se trouvent aux abords de ce quartier ainsi que plusieurs parkings qui rendent pratiques la vie au quotidien.

A Junot-Drapeau également est très active la vie de la population. En effet, nombreuses sont les institutions destinées au quotidien des dijonnais. Ainsi il y a les écoles, les diverses affaires commerciales, … En faisant partie des zones dernièrement revisitées par le phénomène d’urbanisme de la ville, Junot-Drapeau séduit de plus en plus une clientèle qui privilégie le neuf.