Le marché de l’immobilier à Londres

de | 6 mars 2015

Dans toute l’Europe, les prix de l’immobilier se trouvent être très versatiles, selon la localisation des villes, mais aussi d’après leurs contextes. En ce qui concerne la capitale britannique, le marché immobilier est en général l’un des plus actifs du monde. D’ailleurs en 2013, la ville de Londres a même été consacrée la capitale la plus chère en Europe.

Londres

L’immobilier joue un rôle clé dans l’économie britannique

Le secteur immobilier représente un facteur très important pour la santé de l’économie britannique. En effet d’après le FMI, les activités en relation avec ce secteur, soit le domaine de la finance, la construction, le real estate,… symbolisent presque 25% du PIB du pays. Ce qui fait de ce PIB l’un des plus importants de tous les PIB de tous les pays membres du G7.

Un marché immobilier londonien en plein boom

Depuis ces dernières années, le marché immobilier à Londres a enregistré une hausse des prix beaucoup plus importante que pour le reste du Royaume-Uni. Effectivement, la City affiche en moyenne une croissance annuelle de 9,6% depuis 2010, avec une hausse des prix de presque 50%, tandis que le reste du Royaume Uni ainsi que la région du Sud Est n’auront réalisé qu’une croissance moyenne annuelle de 3,8%, ave une hausse moyenne des prix de 15%.

Londres, la principale destination des riches businessmen

Plusieurs éléments favorisent l’attrait du marché immobilier londonien pour les riches investisseurs. Le marché qui affiche une transparence appréciable attire les millionnaires. En outre, la politique du pays qui tend à favoriser l’investissement étranger rend plus intéressant le secteur immobilier britannique. Plus particulièrement dans le secteur du haut de gamme, Londres séduit beaucoup les hommes d’affaires étrangers.

london

D’ailleurs, sa qualité de capitale financière internationale y est certainement pour beaucoup. Près de 85% des acquéreurs de résidence principale dans le haut de gamme londonien sont ainsi des étrangers qui y sont des résidents dont une bonne partie travaillent dans le conseil financier. L’on se souviendra longtemps de la vente record à Londres en janvier, un appartement de 390 m², au 8ème étage du très chic One Hyde Park dans le prestigieux quartier de Knightsbridge, un bien cédé pour la bagatelle de 32 millions d’euros.

Le marché immobilier locatif londonien

Londres détient le plus cher marché de l’immobilier locatif de toutes les grandes villes de l’Europe. En effet, la moyenne des prix londoniens dans le secteur locatif se trouve en moyenne autour de 35 euros le m², par mois. Si l’on effectue une comparaison des prix avec le prix du loyer moyen à Paris, il représente près du double du tarif parisien. Ce prix plutôt élevé pourrait se traduire par l’attractivité importante de la ville en comparaison avec les autres villes européennes. En outre, cette persistance des prix pourrait également s’expliquer par le volume de l’offre qui n’arrive pas à suivre celui de la demande, laquelle ne cesse pourtant d’augmenter.

L’immobilier de bureaux à Londres

L’immobilier d’entreprise n’échappe pas non plus à la cherté des prix à Londres. En effet, la ville londonienne demeure celle où il est le plus cher de louer un bureau. Le loyer prime peut ainsi facilement accoster les 1.800 euros le m² par an. Du côté des Docklands, le loyer atteint environ 500 euros le m², tandis que dans le West End (un quartier très prisé des sociétés de technologie et de télécommunication) et à la City, il se situe entre 833 euros et plus de 1.500 euros le m². La dernière transaction en date est celle d’une surface de 2.100 m² sur King Street à raison de 1.130 euros le m², dont le bail a été contracté par un cabinet juridique.