Le marché de l’immobilier à Toulouse

de | 17 mars 2015

Toulouse est une ville particulièrement dynamique en tout point : d’une part avec son accroissement démographique élevé (environ 15 000 nouveaux arrivants chaque année) et d’autre part grâce à ses valeurs économiques sûres telles que le pôle aérospatial ou encore le canceropôle, … Soit autant de facteurs qui favorisent le potentiel du marché de l’immobilier dans la Ville Rose.

Un bon dynamisme comme atout principal

L’impact de ce dynamisme économique et de la forte croissance démographique de la ville de Toulouse sur son marché immobilier est que celui-ci représente un grand intérêt en termes d’investissement. En effet avec une population en constante augmentation, un manque de logement ainsi qu’une difficulté pour se loger sont à prévoir.

Toulouse, une ville idéale pour l’investissement

La forte dynamique de cette ville mise à part, Toulouse présente également d’autres qualités qui d’elle une ville idéale pour faire un investissement immobilier. D’ailleurs elle attire toujours autant les investisseurs car il faut savoir que 30% de la demande en immobilier à Toulouse sont représentés par les investisseurs. En outre, elle se trouve parmi les plus grandes villes dans lesquelles le pouvoir d’achat immobilier est le plus puissant. Ce qui en fait un marché immobilier particulièrement en pleine expansion sur le long terme.

La conséquence des réformes 2014 sur le marché

Les réformes dans le domaine fiscal en 2014 ont boosté les transactions du marché immobilier toulousain. En effet avec la hausse de 10% des frais de notaires, mais également avec la réforme sur les plus-values immobilières, les achats et les ventes dans le secteur de l’immobilier se sont beaucoup animés. Les acheteurs se sont hâtés de signer leurs contrats avant le 1er mars pour échapper aux frais de notaires majorés et de leur côté, les vendeurs signaient avant la fin août pour profiter de l’abattement fiscal de 25%, et des conditions plus attrayantes sont pour les acheteurs.

Les prix de l’immobilier à Toulouse

Les prix du m² toulousain sont fortement influencés par les multiples projets urbains qui rythment le marché de l’immobilier de la ville. Ainsi, les plans qui visent à une amélioration des lignes de transport qui desservent ses quartiers causent une flambée des prix. Ce fut le cas avec le projet Matabiau. En outre, dans l’hyper-centre les prix résistent à environ 3 900 € le m² notamment à Saint-Georges ou encore dans le quartier du Busca avec des prix à 3 400 € le m².

Le marché immobilier résidentiel

immobilier-a-toulouseD’après le bilan 2013 et les perspectives 2014 du marché immobilier de Toulouse effectués par Le Crédit Foncier, les analyses ont permis de prévoir une résistance des prix de l’immobilier toulousain dans le résidentiel. En effet pour l’année 2013, le volume des permis de construire dans le périmètre urbain de la ville n’a baissé que de 2% si pour tout le territoire français cette baisse a été de 12,6%. En outre toujours dans ce même périmètre urbain, les volumes de vente dans le neuf augmentent de 2% grâce au phénomène démographique. Quant aux prix, l’hyper-centre affiche une légère hausse à cause de l’offre qui ne suit pas la demande.

L’immobilier à Toulouse, tourné vers l’avenir

Le futur du marché immobilier à Toulouse augure d’ores et déjà un avenir particulièrement prometteur. En effet lors de sa visite dans la Ville Rose, le président François Hollande a discouru à ce propos : « notre intérêt c’est de faire davantage de logements ». En outre, il a également laissé entrevoir que l’obtention des permis de construire serait prochainement réduite à 5 mois au maximum. Enfin, le grand projet de réaménagement du CEAT entamera sa seconde phase en 2015 grâce au rachat du second lot du site de l’ISAE.